Menu
Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Un déménagement, un moment émotionnel intense par Sylvie LAIR Psychologue à Aytré - La Rochelle

Un déménagement, un moment émotionnel intense par Sylvie LAIR Psychologue à Aytré - La Rochelle

Le 17 octobre 2019
Un déménagement, un moment émotionnel intense par Sylvie LAIR Psychologue à Aytré - La Rochelle
Vider les tiroirs et les armoires, c'est un peu comme une madeleine de Proust. Chacun de ces objets racontent une histoire et forment nos souvenirs. Ils font ce que nous sommes aujourd'hui. Difficile de se séparer d'une partie de nous-même!

Trier les objets accumulés, débarrasser les placards remplir les cartons suscite beaucoup d'émotions.

Selon une étude de la Sofres une des situations les plus stressante de l’existence serait le déménagement. Il occupe la troisième place après, un deuil et le licenciement.

Bien sûr, l’impact du déménagement n’aura pas le même retentissement s’il est souhaité ou contraint par les événements de la vie.

Il y a ceux qui se réjouissent d’investir un nouveau lieu et ceux qui l’appréhendent parce qu’il résulte d’un choix forcé.

Quoi qu’il en soit, quitter notre espace familier nous bouscule.

La charge mentale dans l’organisation est importante mais plus encore il faut se séparer d’objets. Au début on se dit qu’on a le temps, alors on réfléchit à ce qu’on souhaite jeter, conserver, donner ou vendre et finalement le nombre des cartons augmente.

Meubles et objets ne sont donc pas uniquement décoratifs

Toutes les excuses sont bonnes : « Cela pourra servir un jour…, çà reviendra à la mode…, je ne peux quand même pas jeter ces draps de toiles (qui grattent) de ma grand-mère… les enfants ont joué avec..., c’est un cadeau d’anniversaire… »

La maison parle de nous.

Chaque objet est symbolique, témoin de notre histoire nous entrainant dans notre passé avec une charge émotionnelle. Chaque souvenir a constitué notre identité et se débarrasser d’un objet c’est, un peu, comme effacer une partie de soi, c'est du moins notre sentiment.

Voilà pourquoi c’est si difficile !

Quels sont les enjeux ?

Pour certaines personnes, jeter est une vraie souffrance, leurs système nerveux le perçoit comme un danger, un scénario qui se rejouerait et qui les affecte terriblement.

Une part de nous se sent vulnérable et nécessite d’être entendue et exprimée.

C’est ce que propose des thérapies comme l’Internal Family Systems , l’IFS de Richard Schwartz et l’Intelligence Relationnelle, l’IR de François Le Doze . Deux modèles que pratique Sylvie LAIR, psychologue-Psychothérapeute à Aytré - La Rochelle.

Si vous ressentez des difficultés, à ranger ou à jeter venez en parler pour analyser votre situation personnelle, afin de comprendre les raisons subtiles de cette incapacité pour aller de l’avant.

Vous pouvez prendre contact directement avec Sylvie LAIR Psychologue et psychothérapeute à Aytré- La Rochelle au 01 88 24 26 98

ou en remplissant la rubrique "mise en contact" de ce site