Menu
Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Piège, Victime, Persécuteur, Sauveur, Culpabilité par une Psychothérapeute

Piège, Victime, Persécuteur, Sauveur, Culpabilité par une Psychothérapeute

Le 03 décembre 2021
Piège, Victime, Persécuteur, Sauveur, Culpabilité par  une Psychothérapeute
Vous ne vous en sortez pas, vous avez le ressenti d'une impasse et vous vous sentez, épuisé Seriez-vous dans un jeu psychologique où vous estimez que les autres sont nuls ou que vous êtes une pauvre Victime ? Sortir de cet enferment, par Sylvie LAIR

Sortir du triangle dramatique

Les jeux psychologiques sont des rôles, des attitudes que nous adoptons, vis-à-vis de nous-même, et des autres et qui peuvent nous desservir.

Trois postures

Un peu comme dans un film policier, il y a une Victime, un Persécuteur et un super héros, Sauveteur qui peut-être un policier, un pompier…

Bénéfice d’être une Victime ?

Le rôle de Victime attire la sympathie, elle se veut pure et innocente

Bénéfice d’être un Persécuteur ?

Il lui permet d’évacuer sa frustration sur…une victime

Bénéfice d’être une Sauveteur ?

Il nourrit son propre égo de sa générosité

Une place meilleure qu’une autre ?

Soyons claire : AUCUNE !

On peut entrer dans le triangle par n’importe quel angle, soit en Victime, soit en Sauveteur, soit en persécuteur. Mais une fois entré, il faut savoir que l’on va jouer aux chaises musicales et adopter, tôt ou tard, les autres positions. C’est pourquoi on l’appelle le triangle dramatique.

Je rentre chez moi excédé par les aléas de la journée : « ras le bol de travailler dans ces conditions, les instances, l’autoritarisme, les grèves… » je me sens Victime de cet environnement.

A ce moment-là, quelque chose en moi me souffle : « c’est dur ce que tu vis là, manges un peu de chocolat et boit un verre, ça te fera du bien » C’est un Sauveur animé d’une belle intention !

Et voilà que je me reproche d’être devant la télé, d’être à mon 3 ème verre et d’avoir mangé tout le chocolat. « Pourquoi tu fais cela ? t’aurais pu aller marcher au lieu de ça, t’es sans volonté… »

La culpabilité alimente le jeu psychologique. Une partie de moi, dévalorise la part qui est venue me secourir ainsi que la faiblesse de mon caractère.

Dans cet exemple, je joue seul et j’occupe bien, à tour de rôle, les 3 pôles du triangle.

Plus généralement le triangle se joue dans la relation, entre 2 personnes ou entre 1 personne et un groupe.

Apprendre à repérer les signes du triangle dramatique

Si je suis moi-même une Victime :

      Reconnaitre mon mal-être et évaluer ma part de responsabilité dans ce qui m’arrive

Je remplace mes plaintes par des demandes précises.

Si je suis moi-même Persécuteur :

      Repérer quand je (me) critique, repérer la source de frustration, identifier mes besoins (aspirations, valeurs) insatisfaits

Si je suis moi-même Sauveur :

      Identifier lorsque j’interviens avec insistance alors qu’on ne m’a rien demandé.

Comment sortir du piège ?

Commençons par nous poser des questions : Qu’est-ce que je vis quand je me surprends à manger tout le chocolat ?

Quelles étaient mes intentions en me collant dans le canapé ?

Qu’est-ce que je veux en fonction de mes aspirations, et ce que je souhaite pour moi ?

Ce petit Sauveur qui est une forme excessive du Parent nourricier Négatif (Analyse Transactionnelle) je vais le transformer en Parent nourricier qui autorise, donne des Permissions, de penser, d’agir de tester de nouveaux comportements.

Si je suis dans une relation d'aide saine, j'apprends à écouter et à faire la différence une demande qui n'a pas été exprimée et une demande explicite.

Ainsi la Victime va retrouver de la Puissance, en écoutant ce qui se passe en elle, en affirmant ses capacités et ses compétences, ses valeurs et ses prises de décisions.

Quant au Persécuteur, il va apporter Protection en établissant un cadre, des limites claires et souples, en informant sur les conséquences d’une action….

On sort des jeux psychologiques en écoutant ce qui se passe en nous, en apprenant à exprimer ses besoins, aspirations, valeurs…cela demande de l’intimité et la capacité à se poser.

Vous souhaitez améliorer votre relation à vous -même et aux autres?

Contactez-moi via la rubrique contact ou au 05 82884014