Menu
Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Différentes, sur-efficientes , harcelées, ces personnes qui "Pensent-trop" par S.LAIR

Différentes, sur-efficientes , harcelées, ces personnes qui "Pensent-trop" par S.LAIR

Le 13 octobre 2021
Différentes, sur-efficientes , harcelées, ces personnes qui
le livre de C Petitcolin vous donnera de nouvelles pistes pour comprendre votre fonctionnement mental et l'optimiser. Être torturé par son cerveau n'est pas une fatalité. Il est possible d'être heureux et paisible, même en étant sur efficient !

Des personnes en décalage, différentes

Un neuroatypique est quelqu'un qui a un système nerveux différent : il peut être autiste, haut potentiel intellectuel (HPI), souffrir de trouble déficitaire de l'attention (TDA), il peut être hyperactif, hypersensible, Il peut être dyslexique, dysgraphique…quand on met bout à bout toutes ces personnes, on estime en France que cela représente 15% de la population, soit 1 personne sur 6 ou 7 dont le hardware est différent à des degrés divers. Dans votre entourage vous en avez certainement mais elles ne le savent pas forcément !

Échapper aux manipulateurs

C Petitcolin écrit « échapper aux manipulateurs », puis pour aider ses nombreux lecteurs, elle écrit « divorcer d'un manipulateur », elle essaye de comprendre pourquoi ces personnes sont manipulables. Les manipulateurs ont des proies de prédilection, des gens plus intelligents que la moyenne, bienveillants, très organisés, bourrés d'énergie et oh surprise ne voyant pas là malveillance, de là elle écrit "Je pense trop" et" j'ai pas les codes"

Ne pas se reconnaitre Intelligent

Les "pensent-trop" ou neuroatypiques se plaignent de trop penser, d'avoir trop de questions dans la tête, trop de doutes, ils tournent en rond dans leur tête...Ils ont dù faire tellement d'effort pour s'adapter au système scolaire qu'ils ne  se reconnaissent pas comme intelligents et surtout ils se sentent en décalage au quotidien avec les autres.

Pour apaiser ce mental il faut le nourrir, l’ennemi de ce mental c'est l'ennui, cette pensée a besoin de complexité et se focalise sur des détails. Ils traversent la vie en déprimant, dès qu’on leur donne des défis, le cerveau est captivé, besoin de créer, d’Art, de tout ce qui peut ravir les 5 sens et dans tous les sens!

La base de leur inquiétude : Suis-je fou ?

La sensation, consciente, d'être en décalage avec les autres n'est pas seulement un sentiment, la personne est réellement différente. La neurologie est différente. Tous ont en commun cette différence et là sensation de décalage, dans leur façon d'apprendre, de raisonner, dans leurs centres d’intérêts et dans la manière de relationner....

Déculpabilisation et le droit d'être soi

L'événement libérateur est le diagnostic nous dit Arnaud Chaput: Je me suis senti libéré le jour où un expert m'a dit : votre différence est neurologique.

La gestion ensuite se passe en 3 temps : passé, présent et futur

Le passé c'est la ré interprétation de son histoire, de ses passions de ses échecs, s'est arrêter de se reprocher des échecs parce que dans de nombreux cas ces échecs sont due à des différences qui ne sont pas de l'ordre de la volonté.

Le présent c'est tenir compte de ces différences pour adapter son environnement de travail, familial, amical...

Le 3e temps de la gestion de la différence c'est le futur : comment transformer cette différence en quelque chose de positif ?

Accueillez cette différence avec bienveillance, indulgence et voyez là comme une richesse pour vous, en amour en amitié ou pour l'entreprise, pour la société dans son ensemble.

Sylvie LAIR reçoit uniquement des adultes en consultation

Pour dépasser vos émotions, guérir du passé, retrouver l'envie et la joie de vivre

A l'aide des thérapies cognitivo-comportementales, de l'IFS , de la communication non violente, d'outils psycho-corporels

Elle aura le plaisir de vous rencontrer lors d'un entretien individuel à son cabinet d'Aytré, agglomération de La Rochelle.