Menu
Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Comment reconnaitre le Burn out ? par votre psychologue proche de la Défense

Comment reconnaitre le Burn out ? par votre psychologue proche de la Défense

Le 20 février 2019
Comment reconnaitre le Burn out ? par votre psychologue proche de la Défense
L'évaluation du niveau d'épuisement professionnel est déterminée selon 3 dimensions: : épuisement émotionnel, dépersonnalisation et diminution du sens de l’accomplissement et de la réalisation de soi. (MBI)

Dans le cadre de son exercice en tant que psychologue, Sylvie LAIR réalise l'ampleur de l'épuisement professionnel appelé Burn-out.

Le burn-out est un syndrome psychologique caractérisé par un épuisement physique et émotionnel, une perte d’efficacité dans le travail, qui se traduisent par une dépréciation de soi-même et un effondrement.

Sous l’effet de stress répétés, la physiologie de la personne n’arrive plus à s’adapter. Lorsque la personne ne se sent pas suffisamment soutenue et reconnue, lorsqu’elle ne perçoit plus la logique de son travail au sein de l’organisation de l’entreprise, ses forces s’épuisent et les premiers symptômes apparaissent.

Le corps va donner des signaux d’alerte, troubles du sommeil, ruminations, maux de dos, problèmes digestifs, troubles musculo-squelettiques, tétanisations, crise de pleurs…

Littéralement, burn-out signifie, se « consumer de l’intérieur ». La personne a brûlé toute son énergie et ses ressources et ne peut plus faire face.

Le terme apparaît dans les années 80 à propos de personnes investies dans leur métier et qui « craquent » :  soignants, travailleurs sociaux, enseignants.

 Aujourd’hui, le burn-out touche tous les secteurs professionnels.

 

Comment se manifeste le burn-out ?

Le burn-out commence par une phase d’épuisement émotionnel. La personne est vidée nerveusement, perd tout entrain pour son travail. Une fatigue chronique s’installe, accompagnée de tensions psychologiques et physiques, d’anxiété. Cette fatigue ne s’estompe pas à la faveur de quelques jours de repos, elle s’installe dans la durée. La personne se sent Incapable de répondre aux exigences de son activité

Dans un second temps, un état de dépersonnalisation. Pour se protéger, la personne se détache progressivement des relations professionnelles, qu’ils soient collègues, usagers, patients elle les chosifie. Le burn-out peut déshumaniser notre rapport aux autres avec une vision négative de ceux-ci.

La 3èm dimension du burn-out se caractérise par une diminution du sens de l’accomplissement et de la réalisation de soi. La personne se déprécie, perd confiance en elle et vit un état dépressif sévère.

Comment diagnostiquer le burn-out ?

Il se distingue du stress, dont il en est, le stade ultime par l’effondrement

Il se distingue de la dépression car il est induit par le travail

Le récit de celui qui vient consulter commence souvent ainsi : « Je me suis levé un matin et il m’était impossible d’aller travailler, je pleurais. C’est comme si mon corps refusait brusquement de m’obéir… »

Comment combattre le burn-out?

Une fois les signaux de mal être au travail repérés, il devient urgent de s’octroyer des pauses, de déjeuner sans parler travail, de prendre 3 minutes pour des respirations amples et profondes plusieurs fois par jour, de marcher, de parler, de ne pas s’isoler, de rester en lien, de délimiter des plages de travail,  d’écouter ses limites, se détendre, chanter, pratiquer une activité physique. Il vaut mieux ½ heure régulièrement que 3 heures de temps contiguë.

Pour agir concrètement, comprendre les symptômes et trouver des solutions parlez en à votre psychologue à Rueil Malmaison qui vous aidera à lutter contre les ruminations, à gérer au mieux le stress, vous apprendra à vous détendre tout en restant ancré dans l’ici et maintenant de la réalité du monde économique.