Menu
Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Comment comprendre l’influence du passé dans notre présent ? Par la psychothérapie à Aytré agglomération de La Rochelle

Comment comprendre l’influence du passé dans notre présent ? Par la psychothérapie à Aytré agglomération de La Rochelle

Le 07 janvier 2020
Comment comprendre l’influence du passé dans notre présent ? Par la psychothérapie à Aytré agglomération de La Rochelle
Dans la vie, nous avons tous vécu des expériences négatives, plus ou moins douloureuses que nous ne parvenons pas à assimiler. Ces souffrances restent en nous et agissent à notre insu dans nos attitudes et comportements

Pratique thérapeutique Polyvagale issue des neurosciences

Par Sylvie LAIR Psychologue-Psychothérapeute

Quand je vais bien, que je me sens connectée au moment présent, cela veut dire que mon MOI-adulte est en sécurité et me donne toute liberté pour la rencontre avec les autres

Je suis détendue, calme, curieuse…

Le Moi-adulte dépend de l’activité du cortex préfrontal qui est la partie la plus évoluée de notre cerveau

Je peux ressentir de la compassion, je peux réfléchir, anticiper, prendre du recul et je peux calmer mes émotions ! (Donnons lui, dans l’ordre de l’évolution de l’espèce le n°3)

Mais un événement douloureux survient

Il est possible que cet événement réactive une partie du moi ayant vécu un épisode douloureux pendant l’enfance. Cette part émotionnelle submerge alors le moi-adulte et crée un retentissement fort : colère incompréhensible, rage, attaque de panique, prostration…et vous n'y comprenez rien!

Une part émotionnelle

Cette partie est constituée de sons, sensations, odeurs, émotions, images, pensées, de croyances…elle sommeille depuis de longues années au fond de votre mémoire...

Le moi adulte submergé par la souffrance de la partie émotionnelle perd sa capacité de régulation émotionnelle, le cortex préfrontal est désactivé et ne peut plus jouer son rôle d’apaisement du cerveau limbique

Le cortex préfrontal étant impuissant à apaiser la souffrance, d’autres moyens doivent être utilisés pour y parvenir…

Les solutions apportées par la thérapie ?

La réponse au figement, c’est le mouvement, c’est-à-dire faire remonter la personne du n°1 vers n°2, mais là la personne peut tourner en rond, physiquement et en pensée à ce niveau du Système Nerveux, il faut la faire accéder au n°3 autrement dit les trois dimensions doivent être alignées.

Ce travail ne peut se faire seul, le thérapeute s’engage et guide en accompagnant pas à pas le consultant

Contactez Sylvie LAIR au 01 88 24 26 98

en vous rendant sur le site: https://www.psychologue-psychotherapeute-lair.fr/contact.php